Évacuation de Simonis

L’évacuation des pièces de rechange qui étaient stockées de longue date dans la station Simonis (dans l’espace qui sera aménagé en terminus pour le tram 9) est terminée.

Cette évacuation s’est déroulée en deux temps : la nuit du 7 au 8 août et la nuit du 11 au 12 septembre. Contrairement aux autres transferts de ce type, elle n’a mobilisé que peu de bénévoles du Musée car la configuration des lieux et le poids des pièces à évacuer a exigé l’utilisation de moyens exceptionnels : rien de moins que le train “Windhoff” de la STIB (composé pour la circonstance de deux draisines et deux wagons plats) et d’un engin de manutention du transporteur Dick.

Les diverses pièces récupérées (des essieux, des roues, des moteurs, des bases de perche, des timoneries de frein, etc.) ont dans un premier temps été transportées vers Haren par le Windhoff. Tous ces éléments ont ensuite été transférés par camion à Tubize, chez le transporteur Dick, où nous avons pu le 18 septembre trier plus sereinement ce que nous souhaitions conserver et ce qui était « bon pour la mitraille ».

Le premier lot à conserver (moteurs électriques, compresseurs et engrenages) est ensuite revenu à Bruxelles et est stocké temporairement à Vilvorde (où sont entreposés les autobus du Musée pendant les travaux de transformation des ateliers de Haren). Des roues et des essieux doivent encore être amenés au tunnel Léopold mais là aussi, c’est le “Windhoff” qui sera mis à contribution. Profitons-en pour remercier la STIB pour sa précieuse collaboration dans ce dossier.